Menu

Présentation

Cet arbre commun en Extrême-Orient fournit une huile essentielle assez semblable à celle de niaouli, quoique moins complexe. Son arôme rappelle également celui du niaouli, mais l’impression soufrée semble moins intense. On retiendra que son 1,8 cinéole à dose raisonnable (autour de 50 %), ses monoterpènes et ses monoterpénols en font une huile essentielle à réserver à toutes sortes d’affections respiratoires.

Son prix, très abordable, le rend particulièrement intéressant en diffusion atmosphérique. Dans un mélange respiratoire, il apportera la note olfactive caractéristique des myrtacées.

Essayez de l’associer à d’autres huiles essentielles respiratoires douces, comme l’eucalyptus radié, la ravintsara ou le sapin baumier. Pour les respirations difficiles, asthmatiques, emphysémateuses, vous pouvez lui adjoindre une petite touche d’oliban, qui n’a pas son pareil pour amplifier le réflexe respiratoire.

 

Peau

peau à tendance acnéique
imperfections

Type de cheveux

cheveux gras
pellicules

 

Bien-etre

affections hivernales
confort respiratoire
inconforts articulaires
inconforts urinaires
rhume et nez qui coule
toux grasse
Aide à moduler l'immunité
Confort respiratoire
Neurotonique
Favoriser la lucidité et l'acuité mentale

 

Principes de précaution

Ne pas utiliser pendant la grossesse ou l'allaitement, ni chez les jeunes enfants.

Déconseillée en cas d'asthme.

Usage cutané et diffusion/inhalation.

Ne pas utiliser pendant la grossesse ou l'allaitement, ni chez les jeunes enfants.

Risque d'allergie (limonène, linanol) : veillez à ne pas surdoser dans les mélanges ; le test du creux du coude sera recommandé préalablement à toute application cutanée (min 48h avant utilisation).

Evitez tout contact avec les yeux 

Tenir hors de la portée des enfants


Poids net

10ml

L'HUILE ESSENTIELLE DE CAJEPUT EST UTILE POUR AFFRONTER L'HIVER AVEC SÉRÉNITÉ. ELLE AIDE À COMBATTRE LES REFROIDISSEMENTS ET LES INFECTIONS DIVERSES DE CETTE SAISON. EN COSMÉTIQUE, ELLE PURIFIE LA PEAU ET LE CUIR CHEVELU.
€4,16
- +

Présentation

Cet arbre commun en Extrême-Orient fournit une huile essentielle assez semblable à celle de niaouli, quoique moins complexe. Son arôme rappelle également celui du niaouli, mais l’impression soufrée semble moins intense. On retiendra que son 1,8 cinéole à dose raisonnable (autour de 50 %), ses monoterpènes et ses monoterpénols en font une huile essentielle à réserver à toutes sortes d’affections respiratoires.

Son prix, très abordable, le rend particulièrement intéressant en diffusion atmosphérique. Dans un mélange respiratoire, il apportera la note olfactive caractéristique des myrtacées.

Essayez de l’associer à d’autres huiles essentielles respiratoires douces, comme l’eucalyptus radié, la ravintsara ou le sapin baumier. Pour les respirations difficiles, asthmatiques, emphysémateuses, vous pouvez lui adjoindre une petite touche d’oliban, qui n’a pas son pareil pour amplifier le réflexe respiratoire.

 

Peau

peau à tendance acnéique
imperfections

Type de cheveux

cheveux gras
pellicules

 

Bien-etre

affections hivernales
confort respiratoire
inconforts articulaires
inconforts urinaires
rhume et nez qui coule
toux grasse
Aide à moduler l'immunité
Confort respiratoire
Neurotonique
Favoriser la lucidité et l'acuité mentale

 

Principes de précaution

Ne pas utiliser pendant la grossesse ou l'allaitement, ni chez les jeunes enfants.

Déconseillée en cas d'asthme.

Usage cutané et diffusion/inhalation.

Ne pas utiliser pendant la grossesse ou l'allaitement, ni chez les jeunes enfants.

Risque d'allergie (limonène, linanol) : veillez à ne pas surdoser dans les mélanges ; le test du creux du coude sera recommandé préalablement à toute application cutanée (min 48h avant utilisation).

Evitez tout contact avec les yeux 

Tenir hors de la portée des enfants


Poids net

10ml